Accueil


Site en construction.


Ce furent deux journées mémorables. Pour l’ambiance qu’a su maintenir le groupe autour des deux organisatrice M.S. et P.B., et pour la découverte d’une forêt de mi-pente du sud-est très arrosé de l’Île de la Réunion, bien protégée puisque située sur une réserve de chasse, celle du Domaine de Diana Dea qui nous a fort bien accueillis (voir la carte ci-dessous). Les accès au domaine et aux sentiers forestiers sont sécurisés.

Le lundi après-midi, une première exploration nous permet de découvrir les prairies et les bosquets sur celles-ci souvent colonisés par les goyaviers déjà mûrs. Nous repérons néanmoins de nombreuses essences indigènes ou endémiques.

Une fois sur le sentier, dans la pénombre de l’épaisseur du sous-bois et bientôt celle du soir qui descend, nous découvrons des orchidées et de nombreuses essence endémiques sur le sentier botanique.

Le lendemain, le but officiel de la sortie est la cascade située à 3,7 km du gîte, mais la richesse des sous-bois, le temps clément — il ne pleut pas, à peine une petite farine en milieu de matinée — permettent aux photographes et botanistes de prendre des clichés d’un milieu riche et bien préservé, même si les envahissantes — vigne marron, goyaviers —sont bien là. 

Outre la densité des sous-bois, on se souviendra de la présence d’espèces variées d’orchidées. 

Un grand merci à nos hôtesses pour de riches heures dans la nature réunionnaise.

Cliquer pour agrandir

© F. DUBAN 2015